Des retrouvailles toutes particulières

Mardi 25 mai 2010

Depuis ce matin, je n’arrêtais pas de penser à mon ami d’enfance, j’aurais aimé en ces circonstances qu’il soit présent, malheureusement, je l’avais perdu de vue depuis longtemps. Il avait déménagé dans l’est de la France et depuis je n’ai plus jamais eu de nouvelles. Hier soir, j’appris une mauvaise nouvelle. La santé de ma grand-mère s’était subitement dégradée et en urgence je pris une journée de congés pour me rendre à son chevet. En arrivant dans le hall de la maison de retraite, je tombais nez à nez avec Jérémy mon ami d’enfance, je n’en croyais pas mes yeux.

Je me dit “c’est dingue je pense à lui et il est là devant moi…”

Curieusement, j’avais l’impression que le temps s’était figé d’un seul coup, je le regardais bêtement sans comprendre pourquoi je me retrouvais au même endroit au même moment. J’étais très heureuse de le revoir après toutes ces années, même si les circonstances n’étaient pas des meilleures.

Nous avions décidé de faire ensemble une pause déjeuner. Il m’expliqua sa présence dans la maison de retraite :  sa grand mère le réclamait depuis quelques jours et après plusieurs nuits peuplées de cauchemars,  il avait décidé de lui rendre visite ce matin. Je savais qu’il était sujet tout comme moi à des rêves prémonitoires. Je n’osais pas lui poser la question sur la teneur de ses cauchemars, mais je me doutais que cela ne présageait rien de bon pour lui…

Il m’expliqua que depuis quelques mois il galérait à terminer des croquis pour une campagne publicitaire et qu’il risquait de perdre sa place si cela n’était pas terminé à temps. Il avait fortement pensé à moi, à mon imagination débordante et mon talent de dessinatrice, mais il n’osait pas après toutes ses années me recontacter parce qu’il avait besoin de mon aide.

A-t-il eu par son attitude par ses pensées créé l’événement ? Pour lui c’était urgent de trouver une solution pour me contacter, mais ses craintes l’en empêchaient. Par contre ses pensées étaient fortes à mon égard, d’ailleurs je les ais ressentis puisque moi aussi subitement  j’ai eu envie de l’avoir à mes côtés.

Je me demande si dans certaines circonstances existentielles nos pensées ne peuvent-elles pas être créatrices d’événements pour nous aider. Ou comme tout est relié dans l’univers l’aide serait-elle extérieure à nous même ? Pourra-t-on un jour répondre avec certitude à cette question ?

© 2018 Pascale Lebeur